Atelier l'Air de Rien

Sculptures 2015

Parcours de sculptures Jay Kay Galery Carrouge VD

ISTEM II 2013 – 2015

IMG_2842

Triennale de sculptures Université de Lausanne

TRIENNALE UNIL – Sculptures sur le campus

A voir dès le 27 septembre 2013 jusqu’àl’automne 2014.

Désireuses d’offrir de nouveaux territoires aux sculpteurs de Suisse, et de nouvelles aventures à tous les utilisateurs du site de Dorigny, l’Université de Lausanne et la Fondation Casimir Reymond ont lancé un appel aux artistes en décembre 2012.

A la suite de cet appel, 150 projets provenants de toute la Suisse ont été déposés. 19 plasticiens on été sélectionnés par le jury pour réaliser une installation dans le parc.

A l’occasion de cette exposition, un catalogue multimédia enrichira la visite en documentant chaque oeuvre via une application iPhone

L’exposition collective s’étendra sur quatre saisons. Le parc sera ensuite livré à l’inspiration du Lauréat du prix Casimir Reymond, choisi parmis les 19 exposants. L’exposition monographique, qui sera inaugurée en mars 2015, se terminera une année plus tard, bouclant ainsi le cycle de la triennale.

Lien de l’Exposition

Lire la suite

Boutique p’artage du 13 au 21 septembre

La boutique p’artages vous invite à ses Portes Ouvertes de 9h à 19h du 13 au 16 septembre 2013.

Les autre jours horaoires hanituels: lundi à jeudi 9h-11.30 et 13.30 – 18.30, samedi  15h – 18h et sur rendez-vous

Création d’artistes et d’artisans d’ici et d’ailleurs.

Défilé de mode le samedi et dimanche à 15.30h

Boutique p’artage – Route de l’Ancienne Poste 1 – 1073 Savigny (Quartier des Migettes).

Lucie Weber 079 342 81 21 – Bridget Doudot 078 847 16 91

Sentier Tinguely 2012

Comment ne pas être séduit par le thème de cette fête-évènement qui rend hommage à un artiste hors norme Jean Tinguely.

Bois des Brigands à Thierrens d’avril à octobre 2012.

Les œuvres de Jean Tinguley m’ont bercé, fait peur, interrogé, surpris et parfois même déconcerté. Jean n’a jamais eu froid aux yeux pour se lancer des défis extraordinaires.

N’est-il déjà pas présent parmi les hommes qui sont en train de lui rendre hommage par la passion et l’envergure du projet Tinguely 2012.

Spectacle monumental couplé avec un sentier de sculptures.

La Berce du Caucase

Installation poétique autour de la berce du Caucase, jouant avec les émotions du visiteur : son, mouvement, projection.

C’est un voyage lent comme la terre.

Castrum-installation-2005

ANALOGIE ET HASARD, mais où sont donc les perroquets ?

Cette installation en matériaux de récupération provenant de l’artisanat  a été réalisée les Jeux du Castrum « JUNGLE » à Yverdon.


Les préoccupations principales de ce travail visent le détournement de l’objet quel qu’il soit.

Cette démarche se construit en deux axes principaux:
– exploration autour des formes et des couleurs
– questionnement sur le sens.

L’esprit de l’ oeuvre évoque une farce poétique en utilisant des éléments du monde  industriel.

Dans quelle mesure l’Homme a-t-il inventé quelque chose de nouveau qui ne s’inscrit pas d’une manière ou d’une autre dans le monde existant, originel?

A quel moment un mixer devient-il un perroquet ?

Moulage – Gland 2004

Série de  moulages issus des mêmes fragments de bois assemblés chaque fois différemment.

Douzes petits fragments de bois prélevés comme des échantillons ou des vestiges, provenant d’éléments d’une porte ainsi que d’une planche d’un bateau ont servi à réaliser ses sculptures en plâtre par la technique du moulage direct.

Installation – sculptures – Gland 2002

Série de grandes sculptures peintes présentées en extérieur et intérieur dans la cadre de l’exposition collective des peintres et sculpteurs de la côte. Toutes ses pièces sont réalisées avec des matériaux de récupération (végétaux, métal, os, bois).

Installation – Festival Image 2000

Participation à l’expo collective dans les anciens Ateliers Mécanique de Vevey.

Installation « L’Herbe fini toujours par envahir les choses »

Cette installation végétale aux allures de machine primitive occupe l’espace du palan de l’ancienne usine et traverse ainsi  les deux étages.

Elle est un hommage aux hommes et aux machines qui continuent à hanter ses murs et la conscience collective de cette ville.

Page suivante »

Atelier l'Air de Rien