Atelier l'Air de Rien

Boutique p’artage du 13 au 21 septembre

La boutique p’artages vous invite à ses Portes Ouvertes de 9h à 19h du 13 au 16 septembre 2013.

Les autre jours horaoires hanituels: lundi à jeudi 9h-11.30 et 13.30 – 18.30, samedi  15h – 18h et sur rendez-vous

Création d’artistes et d’artisans d’ici et d’ailleurs.

Défilé de mode le samedi et dimanche à 15.30h

Boutique p’artage – Route de l’Ancienne Poste 1 – 1073 Savigny (Quartier des Migettes).

Lucie Weber 079 342 81 21 – Bridget Doudot 078 847 16 91

Stage de taille directe sur béton cellulaire

Le samedi et dimanche 25 et 26 juin 2011

L’atelier l’air de rien propose un stage de taille directe sur béton cellulaire animé par Satch Brazk.

Sculpteur accompli, Satch Bratch travaille des matériaux souples qui lui permettent de réaliser des courbes douces et voluptueuses. Il expose en Suisse et à l’étranger.

Ce matériau est facile à travailler et permet des résultats rapides.
Les sculptures supportent l’extérieur.

Le samedi et dimanche 25 et 26 juin 2011
10h – 12h:30  Cours
12h:30 – 14h   Déjeuner
14h – 16h:30   Cours

Prix : 200 frs par personne matériel compris
Délai d’inscription :   vendredi 10 juin
Inscription définitive après versement de 100frs. CCP 17-627635-8

Infos et inscriptions:
Barbara Biaggio  Ch. des Noisetiers 4   1004 Lausanne   barbara@lair-de-rien.ch Tél: 079 622 67 03

Christian Chevalley

Il reconnait et nous dévoile la beauté là oû on ne l’attendait pas…

Explorateur de l’environnement, il recueille les épaves d’objets brûlés, rouillés ou dégradés que rejette le monde pour nous livrer ensuite une oeuvre où chaque éléments a été soigneusement mis au profit d’une renaissance.

Né en 1958, Christian Chevalley a fréquenté l’Ecole Cantonale des Beaux-Arts de Lausanne puis s’est tourné vers l’archéologie, domaine  où il s’est formé à la restauration et aux techniques de fouilles  Son parcours professionnel l’amène a enseigner les arts plastiques ainsi qu’à réaliser diverses  expositions au Musée Romain d’Aventicum. Il exerce actuellement au Musée Olympique de Lausanne dans le domaine des expositions.

Christian est un récolteur impénitent. Ses origines Jenish s’expriment au travers de la nécessité d’accumuler les trésors que d’autres abandonnent ou que la nature offre librement. C’est depuis l’enfance qu’il évolue dans l’esprit de cette communauté et se réclame d’un univers énigmatique à la limite de la transgression.

Ces matériaux qu’il récupère sont l’essence de son inspiration. Il manipule et transcende cette matière pour lui permettre une nouvelle vie, sous une autre forme enchevêtrée. Ainsi, ces fragments d’histoire et de temps qui s’écoule se métamorphosent et s’amplifient pour finir par représenter une sculpture parfois culminante, souvent imposante, témoignage d’origine et de valeurs résiduelles.

Contenplateur inépuisable de ce qui l’entoure, Christian est un amoureux des lieux en ruine. Ces zones en transition, en jachère, où règne le chaos, sont des sources infinies d’évocation. La forêt, les carrières, les sites industriels à l’abandon; autant d’univers sans compromis, le nourrissent également des sensations qui vont donner corps à son travail artistique. On retrouve une dimension organique dans ses créations tout comme une part de savant fou qui s’amuse à créer engrenages improbables et assemblages anachroniques. Ce qu’il évoque comme une poésie des formes et des matières laisse entrevoir à la fois le rêve, l’utopie et une certaine naïveté.

Pour ceux qui l’entourent, Christian est un être authentique et doux, d’une fragilité assumée faisant exister la capacité à se laisser bouleverser par la simplicité de ce qui constitue le monde. Certains n’y verraient que du feu…lui y reconnait la possibilité de toucher à l’essentiel.

Biographie par Christine Grassi Pirrone.

EXPOSITIONS

  • 2016 – Exposition sculptures et dessins Centre culturel Café du Soleil Saignelégier JU
  • 2015 – Exposition sculptures Petits Formats Petits Prix Atelier L’Air de Rien Rolle
  • 2014 – Exposition dessins, peintures, sculptures Atelier L’Air de Rien Rolle
  • 2013 – 2014 Exposition sculptures Triennale UNIL Lausanne
  • 2013 – 2015 Exposition sculptures Parcours à La Galerie JayKay à Carrouge
  • 2013 – Exposition sculptures et peintures Atelier Partage à Savigny
  • 2013 – Exposition sculptures peintures et dessins Aperti 2013
  • 2012 – Exposition sculptures Art Gland
  • 2012 – Exposition sculptures sentier Tinguely à Thierrens
  • 2011 – Exposition sculptures et peintures Aperti Lausanne
  • 2008 – Exposition de dessins à l’Atelier L’Air de Rien à Lausanne
  • 2006 – Edelweiss, Dessins de presse
  • 2006 – Exposition collective sur le thème du voyage des plantes
    Lausanne, galerie du Flon Installation vidéo
  • 2005 – 13e Jeux du Castrum, Yverdon-les-Bains – Sculpture-installation sur le thème de la jungle
  • 2005 – Perroy, exposition collective
    Peintures avec Barbara Biaggio (peinture) et Anne-Dominique Chevalley au chant
  • 2004 – Association des peintres et sculpteurs de la Côte, Gland
    Exposition collective – Sculptures – Moulages
  • 2001 – Théâtre de l’Echandole, Yverdon-les-Bain – Peintures et sculptures
  • 2000 – Galerie Utopie, Leysin – Sculptures – installations
  • 2000 – Festival Image, Vevey, anciens ateliers mécaniques
    Exposition collective – Installations – machines végétales
  • 1998 – Perroy, exposition collective
    Peintures sur le thème de la trace avec Barbara Biaggio (peinture) et Mercedes Riedy (photographie)
  • 1998 – Galerie de la Fauvette, Chailly – Peintures et sculptures
  • 1996 – Festival Rock Oz’Arènes, Avenches – Conceptualisation et réalisation d’un event culturel
  • 1989-96 Théâtre d’Avenches – Création de décors
  • 1985 – Musée des arts décoratifs, Lausanne – Exposition collective, Peinture et sculpture

Peinture – 2010

Castrum-installation-2005

ANALOGIE ET HASARD, mais où sont donc les perroquets ?

Cette installation en matériaux de récupération provenant de l’artisanat  a été réalisée les Jeux du Castrum « JUNGLE » à Yverdon.


Les préoccupations principales de ce travail visent le détournement de l’objet quel qu’il soit.

Cette démarche se construit en deux axes principaux:
– exploration autour des formes et des couleurs
– questionnement sur le sens.

L’esprit de l’ oeuvre évoque une farce poétique en utilisant des éléments du monde  industriel.

Dans quelle mesure l’Homme a-t-il inventé quelque chose de nouveau qui ne s’inscrit pas d’une manière ou d’une autre dans le monde existant, originel?

A quel moment un mixer devient-il un perroquet ?

Moulage – Gland 2004

Série de  moulages issus des mêmes fragments de bois assemblés chaque fois différemment.

Douzes petits fragments de bois prélevés comme des échantillons ou des vestiges, provenant d’éléments d’une porte ainsi que d’une planche d’un bateau ont servi à réaliser ses sculptures en plâtre par la technique du moulage direct.

Installation – sculptures – Gland 2002

Série de grandes sculptures peintes présentées en extérieur et intérieur dans la cadre de l’exposition collective des peintres et sculpteurs de la côte. Toutes ses pièces sont réalisées avec des matériaux de récupération (végétaux, métal, os, bois).

Installation – Festival Image 2000

Participation à l’expo collective dans les anciens Ateliers Mécanique de Vevey.

Installation « L’Herbe fini toujours par envahir les choses »

Cette installation végétale aux allures de machine primitive occupe l’espace du palan de l’ancienne usine et traverse ainsi  les deux étages.

Elle est un hommage aux hommes et aux machines qui continuent à hanter ses murs et la conscience collective de cette ville.

Foujita et moi Exposition 2008 Atelier L’Air de Rien

dessin

dessin

 

Texte de présentation de l’exposition par Florence Grivel

Passionné depuis toujours de dessin, Christian Chevalley a réalisé des dessins de presse pour le journal Edelweisse dans la rubrique du Dr Leleu. Depuis lors, il n’a cessé de poser son regard fasciné sur un monde qu’il questionne avec cette naïveté qui appartient aux êtres encore capables de se laisser surprendre. C’est ce qu’il nous donne à voir pour cette exposition.

C’est dit, il sera artiste… ou alors archéologue… Pourquoi pas art thérapeute, enseignant et encore responsable technique en muséologie?

Christian Chevalley suit sa route espérimentant le changement de points de vue. D’un côté, « le regard sur », l’observation in situ, l’analyse intuitive et scientifique, de l’autre, être dans les choses, l’immersion à bras le corsp et les manches retroussées.

A chaque palier correspond une expression artistique bien précise, oxygénation nécessaire pour vivre sainement sa pratique professionnelle.

Lorsqu’il fouille et qu’il répertorie le passé romain d’Avenches, Christian Chevalley se lance dans des sculptures réalisées à partir d’objets, compositions archaïco-surréalistes qui associent baiser de l’inconscient à reliques quotidiennes. Au moement où se pose la question d’un art téhérapeutique, il empoigne pinceau et papier mal repassé sur lesquels il appose ses géographies imaginaires couleur sable. A 50 ans, Christian Chevalley se retrouve à coordonner la muséographie d’expositions qui voyagent de par le monde, comme réponse expressive, il inscrit au stylo noir sur des feillets ce qu’il capte d’impalpable dans scènes d’un jour.

Qu’il soit en Chine, à Venise, à Barcelone ou chez lui, le croqueur d’instants volatiles donne à ses dessins des allures de haïkus occidentaux. La ligne est claire et sûre en même temps qu’elle n’est pas prévisible, les mots en lettre capitales qui l’accompagnent offrent ce sursaut de sens, à la fois tendre, décalé et parfaitement profilé,le temps s’étire sans jamais s’alourdir. Peu à peu, le regardeur se familiarise avec certains personnages. Galerie de portraits très intime, dotée de deux muses indispensables: un drôle de félin et une femme. A partir de là, le charme opérant, naît le désir des prochains épisodes.

Article de presse

Dans sa poche, qu’il soit à Pékin, à Barcelone, à Venise ou chez lui, son petit calepin se trouve toujours. Sur le vif, il y consigne en quelques lignes claires des miettes de vie ou des concentrés de vision, d’émotion intimistes et concis qu’il réinterprète ensuite à l’aquarelle. Christian Chevalley regarde, pense et vit le monde un crayon à la main. en homme-orchestre du regard, il mène un travail d’artiste-qu’il expose très peu- et a longtemps pratiqué l’archéologie et enseigné les arts visuels avant d’arriver à la muséographie et la scénographie d’expositions, qu’il exerce maintenant au Musée Olympique. Sous le titre Foujita et moi ( il se trouve un petit air de ressemblance avec l’autoportrait du fameux japonais de Paris), il égrène les pages de son journal de vie, dont la galerie de portraits et essentiellement dédiée à ses deux muses: sa compagne et un drôle de félin.

L’Atelier l’Air de Rien lui dédie sa première « exposition-éclair » deux jours, plus le soir du vernissage, avant d’être rendu à sa vocation première, qui est d’accueillir des personnes qui souhaitent s’adonner librement au plaisir de peindre.

Françoise Jaunin

Exposition 1997 – Peinture symbolique

Cette série de toiles est en lien avec l’univers inconscient tirée du monde des rêves.

Cette démarche s’est déroulée sur une une année.

dans un premier temps,  j’ai laissé venir sur la toile toutes les images qui arrivaient, puisant dans mon univers inconscient.

Puis au fur et à mesure du temps j’ai gardé seulement les éléments qui m’ont surpris, en éliminant et en épurant de plus en plus les sujets.

Technique acrylique – dimensions 1m x 1m.

Atelier l'Air de Rien